Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

mercredi 26 juin 2013

L'été est à nos portes !

Oh bonheur ! On fait le ménage de sa garde-robe, on troque les gilets de laine pour les robes, les pantalons pour les jupes courtes, et on court au magasin s’acheter un nouveau bikini ; le dixième de notre collection.

Vraiment ?


Je ne sais pas. Du moins, si ce bonheur existe chez certaines femmes, il n’est pas universel. Malheureusement, ce temps de l’année est une source d’anxiété chez plusieurs, à un point où certains événements sociaux seront évités. Saviez-vous que 45 % des enfants, 60 % des adolescents et plus de 70 % des femmes adultes sont insatisfaits de leur image corporelle (Programme national de santé publique 2003-2010. Québec, Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux, 2007) ? Une journée au lac, une soirée BBQ, un « pool-party », une collation improvisée de crème glacée… tous les prétextes seront bons pour refuser ces invitations. N’importe quoi. N’importe quoi qui évitera à plusieurs d’y être confrontées.

Qu’est-ce qui vous déplaît dans ces événements ? L’habillement ? La nourriture présente ? Les jugements ressentis sur votre corps, votre prise/perte de poids ? Les yeux rivés sur vos cuisses, votre buste, vos hanches ?

Comment alors apprécier l’été ?

En utilisant la restructuration cognitive et en prenant conscience de notre corps. Ces deux actions répondront à trois objectifs : s’accepter tel que l’on est, reconnaître sa valeur, et faire des choses bonnes pour soi.

Difficile ? J’en conviens. Ce n’est pas une recette magique. Cependant, plus vous le ferez, mieux vous vous sentirez. La répétition est la clé. Le but vise à mettre l’accent sur ce qui nous plaît de l’été afin de décentrer notre attention des aspects de notre corps qui nous déplaisent.

Tout d’abord, habillez-vous… pour vous ! Et non pour les autres. Si vous aimez le port du bikini, allez en acheter un de votre goût. Si vous aimez plutôt le tankini ou le costume complet, allez en acheter un qui vous plaît. Si c’est de porter des shorts, une jupe ou des capris, allez-y ! L’idée, c’est de se sentir bien dans vos vêtements, peu importe le regard des autres.

Je sais, cette dernière phrase est la plus difficile à gérer « peu importe le regard des autres ». C’est bien celui-là qui nous fait reculer devant les invitations, non ? C’est ici qu’entrera en jeu la restructuration cognitive. Reprenez le tableau suivant, reconnaissez vos pensées automatiques négatives et rationnalisez vos pensées.

Situation
Émotion/
intensité
Pensée irrationnelle
Pensée rationnelle
Émotions/
intensité
Que se passe-t-il ?
Que ressentez-vous présentement ?
Quelles sont vos pensées/
distorsions ?
Basez-vous sur des faits, rationnalisez vos pensées.
Reprenez les émotions ressenties, elles ont probablement diminué en intensité.
Invitation BBQ chez une amie. J’ai peur du jugement des autres sur mon corps.
Peur 75 %
Anxiété 90 %
Découragement 50 %
Les autres vont rire de moi.

Les autres ne me trouveront pas belle.

J’ai engraissé et les autres vont s’en rendre compte.
La dernière fois où j’y suis allée, j’ai eu du plaisir et personne n’a ri de moi.

Je me trouve belle dans ma nouvelle robe d’été alors je vais la porter.

Mon poids n’a aucun impact sur l’amitié de mes amis. Ils ne m’ont jamais fait de commentaires sur mon poids et je vaux plus qu’un simple chiffre.
Peur 50 %
Anxiété 50 %
Découragement 0 %

Rappelez-vous d’y aller progressivement. Combinez cette restructuration avec le fait de vous concentrer sur le plaisir d’être avec vos proches et amis, de profiter du moment présent au lieu de mettre l’accent sur votre apparence. Développer votre capacité à miser sur le positif et à faire ressortir ces aspects.

L’image corporelle peut changer avec le temps. Si vous misez sur le positif et modifiez vos pensées, vous pourrez gagner en satisfaction corporelle.

Moins de 5 % des femmes ont naturellement une silhouette semblable à celles des mannequins et la majorité d’entre elles sont insatisfaites de leur image corporelle (Bien dans sa tête, bien dans sa peau, 2010). Voici donc des attitudes à adopter afin d’entretenir une image corporelle saine :

-          Accepter et reconnaître que la taille, le poids et la forme d’un corps en santé peuvent varier,
-          Apprécier ses forces et ses habiletés,
-          Admettre qu’il existe un éventail de tailles et de formes corporelles,
-          Se détendre et apprécier les caractéristiques uniques que son corps a à offrir,
-          Se méfier des messages mettant l’accent sur la minceur irréaliste (chez les femmes) et sur la musculation (chez les hommes) comme symboles du succès et du bonheur.


Et rappelez-vous : Mon corps, c’est mon corps. Et parce qu’il est le mien, il vient en un tout, avec toutes ses parties, propre à lui. J’aime mon corps parce qu’il est le mien, et parce qu’il me fait sentir bien. Cet été, je me donne le droit de me trouver belle, parce que je le suis !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire