Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

samedi 31 janvier 2015

Industrie de l’amaigrissement = faire du profit. Peu importe les conséquences.

La Nouvelle Année est là, il fallait s'y attendre, de nouvelles publicités provenant de l'industrie de l'amaigrissement font leur entrée. La toute dernière de Weight Wachers fait jaser. Elle pointe du doigt un comportement précis, ce qui pourrait résulter en des conséquences désastreuses pour plusieurs personnes. La publicité utilise une chanson connue, mais change les paroles pour un texte relatant les différentes émotions qui sont susceptibles d’être gérées avec la nourriture.


Crédit photo : Craig Barritt


Weight Wachers cible le comportement de manger ses émotions

Le comportement de manger ses émotions est sérieux ne doit pas être adressé par n’importe qui. Malheureusement, quand on s’improvise spécialiste du comportement alimentaire, UN des dangers est de véhiculer plusieurs mythes, comme celui que « ce n’est qu’une question de volonté ! » pour arrêter de manger. « Qu’on a simplement à se mettre des règles de contrôle afin de ne pas succomber à la tentation ». 

Si ce comportement était si simple à changer, il n’y aurait pas de trouble alimentaire qui s'y trouve souvent associé, et il n’y aurait pas autant de souffrance vécue. On pourrait « tout simplement arrêter ». 

Par leur publicité, Weight Wachers stigmatise, culpabilise, blâme et se moque des personnes présentant ce comportement. L’hyperphagie et les crises boulimiques surviennent souvent suite à des situations hautement émotives que la personne ne pense pas pouvoir gérer par elle-même. Que ce soit par manque d’outils, de soutien ou par peur de ressentir les émotions, une perte de contrôle est présente, et s’en suit une souffrance significative.

Il est important de savoir que cet organisme refuse les personnes ayant un trouble alimentaire. Pourtant, avec cette publicité, elle cible entre autres plusieurs personnes souffrant de boulimie et d’hyperphagie boulimique.

Les organisations, les diètes, les pilules, les livres, etc… ayant pour but la perte de poids font partie de l’industrie de l’amaigrissement. Son seul objectif est de faire des profits financiers. L’industrie de l’amaigrissement ne peut avoir comme objectif un meilleur bien-être et une meilleure relation avec la nourriture. Si c’était le cas, cette industrie perdrait des milliards de dollars par année.


Plus on axe sur le contrôle alimentaire, plus les obsessions alimentaire ET corporelle augmentent. 

Est-ce vraiment ça, l’objectif ?

En fait, OUI ! Pour l'industrie de l'amaigrissement, que les obsessions alimentaires et corporelles augmentent lui fait gagner des profits. Elle profite de la relation malsaine avec la nourriture. Par contre, ce que la publicité ne dit pas, c'est qu'en augmentant le contrôle alimentaire, elle contribue au maintien de son obsession.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire