Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

dimanche 1 février 2015

5 faits souvent ignorés en lien avec l’anorexie


Du 1er au 7 février 2015 se tient la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires, ayant pour thème : Les troubles alimentaires : au-delà de la nourriture. 

À cet effet, voici 5 faits souvent ignorés en lien avec l’anorexie.

L’anorexie est une maladie mentale…

…et non un choix pour rester mince, pour aider à contrôler son alimentation, ou pour apprendre à aimer son corps. L’anorexie dépossède la personne de ses habiletés à se nourrir de façon intuitive. C’est une maladie qui s’installe souvent sournoisement, en promettant à la personne une solution à sa souffrance. La personne atteinte souffre, est obsédée par l’alimentation et par son corps. L’anorexie n’est pas un caprice qui peut « simplement disparaître ».


On ne peut reconnaître une personne souffrant d’anorexie par son apparence

Il est faux de penser que toutes les personnes souffrant d’anorexie présentent une silhouette maigre. Certaines personnes sont naturellement minces et ne souffrent pas de trouble alimentaire. La silhouette d’une personne ne peut être la référence à ses habitudes de vie. L’anorexie n’a pas de visage.
  
L’anorexie est la 3e maladie chronique chez les adolescents

Non traitée, la maladie peut malheureusement devenir chronique dans 20 à 30 % des cas. L’anorexie présente la 3e maladie chronique chez les adolescents, ce qui représente un chiffre très alarmant. Il importe de consulter un professionnel spécialisé afin d’entreprendre un traitement. Plus tôt la maladie est prise en charge, meilleures sont les chances de rétablissement.


L’anorexie est associée au taux de mortalité le plus élevé parmi tous les troubles de santé mentale.

L’anorexie peut malheureusement être mortelle dans 10 à 15 % des cas. C’est une maladie grave aux conséquences graves. Plusieurs conséquences physiques sont aussi irréversibles, comme les dommages causés aux os et au cœur. Il importe de consulter une aide spécialisée. Si la maladie est abordée, il est possible de la vaincre.


On peut guérir de l’anorexie

Il est facile de croire que le rétablissement est impossible parce qu’il peut être long et pénible. L’anorexie, c’est beaucoup plus qu’une relation malsaine avec la nourriture. C’est une insatisfaction corporelle significative et souffrante, c’est une gestion émotionnelle souvent très difficile, c’est une peur intense de prendre du poids, c’est une perception altérée de sa forme corporelle. Par contre, on peut s’en sortir. Raison de plus pour consulter un professionnel spécialisé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire