Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

samedi 2 janvier 2016

Commencer l’année du bon pied en perdant du poids ?

(Voici un billet écrit par Marie-Michèle Ricard, psychoéducatrice, psychothérapeute et co-propriétaire de la clinique IMAVI, paru le 11 janvier 2015 sur Pharmablogue. Plus ça change, plus c'est pareil, hein ?)
-------------------------------------------------------------------

Quel mois sommes-nous, donc ? 
FACILE !
Regardez autour de vous. Que voyez-vous ?
Des publicités de perte de poids…
Des spéciaux d’abonnement dans les centres de conditionnement physique…
De nouvelles diètes qui font leur entrée sur le marché…
De vieilles diètes qui tiennent encore le coup…
Des annonces mettant au premier plan des personnes en surpoids qui prennent de « bonnes » résolutions de perte de poids pour la nouvelle année.
Ah ! Nous sommes en janvier.
Plus ça change, plus c’est pareil comme on dit…

Un message répétitif et culpabilisant


Le message est très clair et il revient chaque année.
Il faut commencer l’année du bon pied. Pour ce faire, il faut tourner la page aux excès du temps des fêtes et perdre ENFIN du poids. C’est comme si l’équation était déjà dessinée : en décembre, on fait des excès, on prend du poids. En janvier, on tourne la page, on change du tout au tout, et on perd du poids.

Mais qu’est-ce que cette pensée ?
On regrette les Fêtes avant même d’avoir commencé… Les Fêtes approchent et on pense déjà à comment on fera pour « défaire » ce qu’on n’a pas encore fait. On commence décembre avec des restrictions cognitives plein la tête. Combien de fois entendons-nous « Ah, c’est pas grave ! Je vais tout perdre ça en janvier! ». Où est le plaisir si pendant l’acte de manger, on pense déjà aux conséquences ? Et où est le plaisir si en janvier on se culpabilise pour en avoir eu ?
C’est dommage. Les Fêtes sont là pour s’amuser, pour voir la famille, les amis, pour prendre du temps pour nous, pour se faire plaisir, pour relaxer.                                                                 
Janvier devrait être synonyme de … de quoi donc ?
De froid. C’est tout. On est en janvier, au Québec en plus. Il fait froid. Les publicités devraient tourner alentour de chauffage. Et de couvertures de laine. Non ?

Une nouvelle année, un renouveau

On le répète souvent dans le réseau, les diètes ne fonctionnent qu’à court terme. Dans 90 à 95 % des cas, une personne reprend tout le poids perdu et même plus dans les cinq ans qui suivent le régime amaigrissant.
C’est bien connu, la Nouvelle Année appelle au changement, au renouveau. On se sert de la nouvelle année pour un nouveau départ.

Que disait Einstein encore ? « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent ».

Mais la publicité est forte. Elle a été conçue pour fonctionner. Vous êtes-vous déjà demandé le nombre d’entreprises qui fermeraient leurs portes si, du jour au lendemain, nous apprenions à aimer notre corps ?
Alors plusieurs prennent le bateau. Celui qui dicte la façon de manger, de boire, de s’exercer. Celui qui détient la vérité. Celui qui vous démontre que votre corps n’atteint pas les standards. Celui qui vous mènera vers le droit chemin. Et pourtant…

Pour l’année 2015, pourquoi ne pas respecter vos besoins,
vos goûts et vos envies alimentaires ?

L’atteinte d’un équilibre
Le meilleur renouveau qu’on puisse vous souhaiter, c’est l’atteinte d’un équilibre au niveau des habitudes de vie. Je vous souhaite donc une meilleure acceptation de votre corps, de votre poids naturel, une diminution considérable du sentiment de culpabilité associé au non-respect de certaines règles alimentaires, et une augmentation du plaisir de la vie. Rejetez la mentalité des régimes qui s’avère nocive et inefficace, écoutez vos signaux de faim et de satiété, faites la paix avec la nourriture et prenez plaisir à avoir une vie active.
La clé est dans la variété et l’équilibre alimentaire. N’oubliez pas que vous n’avez pas à avoir une alimentation parfaite pour être en bonne santé. Vous ne serez pas soudainement en carence nutritive ni ne souffrirez d’un gain de poids après une seule collation, un seul repas ou une seule journée. Le corps fonctionne à long terme et comprend la régularité sur le long terme. C’est ce que vous mangerez régulièrement, au fil des jours, semaines, mois et années qui compte

3 commentaires:

  1. Réponses
    1. Bonjour ! Si vous faites référence à l'année où le billet a été publié, il l'a effectivement été en 2015, comme l'indique le premier paragraphe :) Encore d'actualité ;)

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer